Comment mesurer notre pourcentage de gras corporel?

Lorsqu’on suit un régime, l’outil le plus accessible pour connaître si l’on est dans la bonne voie vers notre objectif minceur est la balance qui détermine combien de kilos il reste à perdre avant d’atteindre le poids idéal qu’on s’est fixé.

Par contre, les experts médicaux s’entendent pour dire que les kilos ne sont pas un indicateur fiable de poids santé, car ils ne font pas la distinction entre les kilos de gras corporel et ceux qui proviennent des muscles. Ainsi, l’indice de masse corporelle (IMC) est un bon indicateur car il prend aussi en compte la grandeur de la personne, mais il n’est pas complet car il ne tient pas compte du pourcentage de gras.

Le surpoids et l’obésité ne signifient pas la même chose. Une personne en surpoids signifie qu’elle pèse plus que la majorité des personnes de sa taille. Par contre, une personne obèse est définie par l’excès de gras corporel, peu importe son poids.

Les experts conseillent de mesurer le pourcentage de gras corporel afin de déterminer le niveau de santé d’un personne. La masse graisseuse est mesurée par rapport au poids total, alors même les personnes minces peuvent avoir un taux de graisse élevé et dangereux.

Voici trois façons de mesurer le pourcentage de gras corporel:

1- Le pèse-personne impédancemètre : Les balances qui mesurent le gras corporel à la maison permettent de mesurer le pourcentage de graisse rapidement et facilement, mais ne donnent pas le résultat le plus précis. Ces balances utilisent la méthode de l’impédance bioélectrique. Un faible courant électrique est envoyé dans le corps et l’impédance ou l’opposition de la graisse au courant électrique est mesuré, ce qui donne le pourcentage de gras corporel.

2. La mesure de l’épaisseur des plis cutanés : L’épaisseur des bourrelets est mesuré avec une pince spéciale qui ressemble à une énorme pince à épiler. Le spécialiste prend les mesures à différents endroits sur le corps comme les triceps, le ventre et la cuisse. Ces chiffres sont ensuite appliqués à une formule qui compare les résultats à des valeurs moyennes pour les personnes du même âge et du même sexe afin de donner le taux de gras corporel. La précision du résultat est déterminée par le savoir-faire de celui qui prend la mesure. La même personne peut avoir des résultats différents dépendamment du praticien qui fait le test. La plupart des cabinets de médecine, les gymnases et les écoles ont une pince à pli cutané.

3- La pesée hydrostatique : La pesée hydrostatique se déroule sous l’eau. La personne se place sur la balance dans un bassin d’eau et expulse tout l’air de ses poumons. Comme le gras est plus léger que l’eau, une personne avec un taux de graisse plus élevé va mieux flotter qu’une personne plus maigre. La balance mesure le poids de la personne sous l’eau, ce qui donne la densité du corps. La marge d’erreur est de 2%, ce qui donne le meilleur résultat des trois méthodes exposées. Par contre, il faut avoir expulsé tout l’air des poumons pour que le résultat soit précis. Malgré que cette technique donne les meilleurs résultats, c’est la plus difficile car elle peut être inconfortable. Elle peut même être insupportable pour les personnes qui ont peur d’être sous l’eau sans respirer.

Ce contenu a été publié dans Conseils pour maigrir, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire